AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 "L'émotion surpasse la raison."

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chatte Parfaite
avatar
Messages : 146
Date d'inscription : 25/08/2017
Infos fermées
MessageSujet: "L'émotion surpasse la raison."   Sam 26 Aoû - 22:36

Encore une autre journée. Encore un cauchemar.

C'était l'aube. Ombre de Feuille s'extirpa difficilement de son nid douillet. Cette nuit encore avait été tourmentée, et la belle chatte n'avait pas pu trouver le repos. Mais pire que la fatigue physique, c'était la fatigue mentale qui était la plus insupportable. La vision de son frère ensanglanté s'imposa à son esprit. La noire secoua vigoureusement la tête pour chasser ses pensées noires. Ses yeux étaient tristes, son visage était fermé. Les oreilles basses, la lieutenante entreprit une rapide toilette de son pelage. De toute façon, elle n'avait pas le coeur à cela.

Le temps que les guerriers émergent de leur sommeil, Ombre de Feuille avait eu le temps de se calmer, de souffler un coup. Elle se tenait au centre du campement, étudiant les différentes possibilités de patrouille pour aujourd'hui. La réserve de gibier n'avait pas besoin d'être ravitaillée dans l'urgence, la chasse pourrait attendre l'après-midi. La femelle organisa donc les patrouilles frontalières pour le matin.

Les chats, plus ou moins endormis, défilèrent devant ses yeux émeraudes. Ombre en désigna certains, puis d'autres. Des fois ils marmonnaient de mécontentement, parfois ils filaient joyeusement hors du camp, prêts à accomplir leur mission. Un peu plus tard, c'était au tour des mentors et apprentis de s'activer dans le camps. Si la plupart partait s'entraîner ou chasser, quelques novices devaient rester pour s'occuper des tâches ingrates.

Comme à son habitude, la lieutenante observait chaque fait et geste, impassible. Elle remuait les moustaches, amusée, quand un apprenti passait devant elle avec des plumes, pour garnir le nid des anciens. Celui-ci maugréa quand il faillit en avaler une par inattention. Il n'y avait rien d'inhabituel, rien d'anormal. Les Clans étaient en période relative de paix. Non, cette journée était on ne peut plus banale, voir ennuyeuse.

Pourtant, le coeur de Feuille se serra quand elle vit un duo de chats, un apprenti et son mentor, se diriger joyeusement vers la sortie. Le guerrier était assez jeune, et nul doute que la novice n'allait pas tarder à graduer. Il suffisait à la sombre chatte d'observer leurs mouvements pour comprendre qu'ils étaient très complices. Cette vision était insupportable pour la lieutenante, dont les souvenirs douloureux déferlaient et menaçaient de la faire chavirer.

Elle s'élança immédiatement vers eux, passa devant sans même leur jeter un regard. Ombre de Feuille faillit renverser une guerrière juste après la sortie. La belle reconnu vaguement un pelage blanc et gris, mais elle ne s'arrêta pas pour se retourner ou s'excuser. La lieutenante voulait fuir son clan. Là-bas, elle n'y voyait que des chats heureux, avec leur famille. Alors qu'elle n'avait plus personne. Il lui restait bien son père, mais il ne lui adressait presque plus la parole. Peut-être parce qu'il se savait sur la fin de sa vie ?

Mais cela lui était égal. Ombre courait, courait le plus loin possible. Evidemment, elle n'allait pas quitter le territoire de la Brise, juste trouver un coin paisible où elle pourrait hurler toute sa peine au monde entier. Ce petit coin paisible se présenta comme un renfoncement dans un gros rocher ancré dans la lande, près du Roc de laVigie. De loin, on ne la repérerait pas, cachée dans l'ombre. De près, on pourrait entendre des sanglots et des excuses.

La guerrière s'était affalée au sol sans même prêter attention à son pelage, maintenant poussiéreux. Elle se laissa aller à sa peine, à son chagrin. Elle voulait revoir Nuage de Corbeau, sentir la présence de Feuille Argentée. Mais ils n'étaient jamais retournés sur terre, ils ne l'avaient jamais rassurée. La lieutenante se sentait si seule, comme elle s'est toujours sentie depuis ce fameux jour. Ombre griffa rageusement le sol, à l'époque la novice était incompétente. Aujourd'hui, elle n'avait pas l'impression d'avoir progressé.

Qu'allaient dire ses camarades ? Certains l'avaient vu débouler hors du campement complètement affolée, il y avait de quoi se poser des questions. Ombre les avait abandonné sans même une parole, un mot, juste en semant de la confusion. De toute façon, quelqu'un allait sûrement partir à sa recherche. La chatte noire n'était pas dans son état normal, et pour cause ! C'était bien la première fois qu'elle faillit craquer en public. D'habitude la guerrière arrivait à garder tout son chagrin pour elle et elle seule. Mais pas cette fois.

Entre deux sanglots, Ombre de Feuille se demandait ce qu'allait dire son chef, Etoile Flamboyante, lorsqu'il aurait eu vent de la nouvelle. Jamais elle n'avait agi de la sorte auparavant. Mais la lieutenante n'en avait jamais parlé à personne, même pas son père ou lui. La chatte soufrait et souffrirait toute sa vie. Même si elle tentait de se confier, qu'est ce que cela pourrait bien changer ? Rien du tout, pensait-elle.

Mille interrogations et pensées virevoltaient dans sa tête trop petite pour endurer ce genre du problème. La lieutenante avait vaguement conscience de son environnement tant elle était absorbée par son désespoir...

_________________

Petite Ombre - Nuage d'Ombre - Ombre de Feuille - Etoile Ombrageuse

Ombre de Feuille conseille en #00FF55
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grand Modeste
avatar
Messages : 30
Date d'inscription : 18/08/2017
Infos fermées
MessageSujet: Re: "L'émotion surpasse la raison."   Dim 27 Aoû - 0:29

Etoile Flamboyante ou gardien de la protection
J'avais fais un bon choix. Un très bon choix. Je ne pouvais pas rêver de meilleur lieutenante que Ombre de Feuille. Elle est loyale, forte et dévoué. Je pourrais même la laisser tout faire si j'étais vraiment fainéant.
Assis sur le haut de promontoire, j'étais capable de la regarder agir pendant toute la journée... Enfin ! Je le fais pas hein ! Fin si, de temps en temps... Mais c'est juste pour observer si elle fait bien son travail hein !

Bref. Ma journée est terminée et elle a été fatigante. Un guerrier vient de me faire le rapport sur ses prises et la lande grouille de lapins ! C'est une bonne nouvelle ! On a de la chance quand même, un lapin, c'est grand, y'a beaucoup à manger dessus et ça se reproduit à une vitesse !
Je salue le guerrier pour prendre congé et je décide d'aller dans ma tanière pour me reposer j'en ai bien besoin.

Je marche dans le camp, observant avec fierté l'activité présente quand soudain un mouvement précipité attire mon attention ! Une ombre noire se faufile hors du camp, bousculant un apprenti au passage. Inquiet, je me précipite vers la victime :

"Ça va ? Tu n'as rien ?"

Pourquoi je m'inquiète toujours autant ? Je suis beaucoup trop protecteur... Avec chacun d'entre eux...

"Euh... Oui, oui, ça va. Par contre Ombre de Feuille avait l'air bizarre..."

Ombre de Feuille ? Non, ce n'est pas dans ces habitudes de sortir du camp comme une voleuse. Je demande confirmation à l'apprenti qui affirme avoir vu la lieutenante.
Je suis étonné. Il faut que j'aille voir ce qu'il se passe. Sans un mot de plus, je pars à sa poursuite, l'apprenti se chargera bien de prévenir les autres que je suis parti.

Ombre de Feuille ne s'est même pas occupée de camoufler son odeur. Je la suit à la trace sans soucis ce qui m'amène non loin du Roc de la Vigie. Je découvre un petit coin rocailleux et un peu plus loin, le corps inerte de ma lieutenante.

Mon cœur fait un bon dans ma poitrine alors que je me met à courir vers elle, faites qu'elle aille bien ! Faites qu'elle aille bien ! Mais je me rassure bien vite quand j'entend des sanglots étouffés... Enfin je me rassure... Je ne l'ai jamais vu pleurer.
J'arrive à sa hauteur en faisant exprès de faire du bruit pour signifier ma présence.

Je m'allonge en face d'elle, cherchant à capter son regard rougis par les larmes... Et je me retiens fortement de me frotter à elle pour la réconforter. Une fois que mes yeux ambrés croisent ses yeux verts je lui demande, tout simplement :

"Ombre de feuille ? Ça va ?"

_________________
Étoile Flamboyante en grand car en petit c'est triste:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chatte Parfaite
avatar
Messages : 146
Date d'inscription : 25/08/2017
Infos fermées
MessageSujet: Re: "L'émotion surpasse la raison."   Lun 28 Aoû - 13:10

Ombre de Feuille n'était pas prête à bouger, tout comme elle n'était pas prête de s'arrêter de pleurer. Cela faisait trop longtemps qu'elle retenait tout son chagrin, toute sa colère, toute sa peur. Il fallait bien que ça sorte un jour ou l'autre, et aujourd'hui avait été le jour fatidique.

La lieutenante se sentait honteuse. Elle venait de fuir tout ce qu'elle aimait, c'est-à-dire son devoir, son clan, qui est sa famille. Et pire encore, elle avait abandonné son chef sans même le prévenir. A cette pensée, la chatte eut un pincement au coeur, qu'elle tâcha de chasser d'un triste hochement de tête. Elle n'était qu'une minable. La sombre féline n'était pas digne de son rang. Comment pouvait-elle assurer la cohésion du clan, si dans sa tête cauchemars et réalité se mélangeaient ? Comment pouvait-elle assurer la protection de ceux qui lui étaient chers, si elle n'arrivait pas à se protéger soi-même ?

La belle femelle broyait du noir. Elle n'avait pas le courage de se relever, pas le courage d'expliquer son comportement étrange. Et encore moins le courage de se dévoiler à qui que ce soit. Il s'agissait de sa vie privée, de ses secrets. Mais Ombre savait très bien qu'Etoile Flamboyante, une fois au courant de l'incident, demanderait à savoir le pourquoi du comment. La guerrière l'appréciait beaucoup. Le rouquin était attentionné et doux, il chercherait à aider sa lieutenante du mieux qu'il le pourrait. Mais Ombre de Feuille ne voulait pas d'aide. Elle ne voulait pas entraîner le gentil matou dans ses problèmes, il ne méritaient pas cela, lui qui est si bienveillant !

Mais pourtant, coup du sort, ou pas, la chatte entendit du raffut dans sa direction.Elle n'avait même pas besoin de relever la tête pour deviner l'identité de l'intrus. Elle aurait reconnu son odeur entre mille ; Etoile Flamboyante venait de s'allonger devant la pauvre créature. La lieutenante releva alors lentement la tête, même si elle n'était pas prête à affronter son regard ambré et doux.

Le beau mâle lui demanda si tout allait bien. Ombre de Feuille fut frappée par l'inquiétude qui transparaissait dans sa voix, et surtout dans ses yeux, si magnifiques. La dernière chose qu'elle aurait voulu faire aurait été de flanquer une peur bleue à son supérieur. Mais il faut croire que même cela, la chatte avait échoué. Elle n'avait pas réfléchi aux conséquence de son acte, de sa fuite. Et maintenant ces mêmes conséquences la rattrapaient à grand galop.

Que pouvait-elle bien lui dire ? La sombre femelle était en premier lieu tentée par garder le silence, pour se protéger. Mais ce serait un cruel manque de respect envers le matou qui était exprès partis à sa recherche, et cela lui était intolérable. D'un autre côté, déballer son sac ne l'enchantait guère. Ombre avait peur de voir comment réagirait Etoile Flamboyante, si au moins elle arrivait à tout lui raconter, et ce n'était pas une mince affaire.

Finalement, la femelle se décida à cracher le morceau. Séchant ses larmes d'un revers de patte, elle commença à parler d'une voix rauque.

« Etoile Flamboyante… Ce-ce n'est rien d'important ! J'ai juste eu une très mauvaise nuit, et tu sais comme je peux être irritable quand je manque de sommeil ah ah... »

Essayer l'humour pour calmer le jeu, apaiser les esprits. Ombre de Feuille ne savait pas si cela fonctionnerait, mais elle n'avait plus rien à perdre à ce point-là.

« Un cauchemar, rien de plus. Il n'y a pas de quoi s'en faire, je te le jure. »

La noire ne mentait pas dans ses paroles. Néanmoins, il va de soi que le problème était beaucoup plus important qu'un simple manque de sommeil. La lieutenante espérait juste que cela suffirait à duper son chef. Elle n'y croyait pas une seule seconde, mais espérait tout de même, par un miracle, paraître crédible face à au rouquin, dont le regard se faisait de plus en plus insistant…

_________________

Petite Ombre - Nuage d'Ombre - Ombre de Feuille - Etoile Ombrageuse

Ombre de Feuille conseille en #00FF55
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grand Modeste
avatar
Messages : 30
Date d'inscription : 18/08/2017
Infos fermées
MessageSujet: Re: "L'émotion surpasse la raison."   Lun 28 Aoû - 22:50

Etoile Flamboyante ou gardien de la protection
Elle met du temps à répondre. Elle réfléchit, cherche des réponses... Tant pis. J'attends. Pas question que je la laisse tomber. Je veux comprendre pourquoi ma lieutenante si fière et si forte avait craqué si subitement.
Je ne lâche pas son regard, je lui montre que je suis là pour elle.

Elle sèche ses larmes sur sa patte touffue avant de s'exprimer d'une voix instable :

"Etoile Flamboyante… Ce-ce n'est rien d'important ! J'ai juste eu une très mauvaise nuit, et tu sais comme je peux être irritable quand je manque de sommeil ah ah...Un cauchemar, rien de plus. Il n'y a pas de quoi s'en faire, je te le jure. "

Elle tente de paraître positive, comme toujours mais je sentais bien qu'elle n'était pas bien. Pas bien du tout. C'est normal de ne rien vouloir dire, de vouloir protéger les autres de son malheur... Et je suis le premier à le faire, mais mon rôle est de la protéger. Et la voir souffrir me déchire le cœur. Peut être même plus que si ça avait été n'importe quel autre chat.

Je me lève et inspire le bon air frais qui nous entoure. Tout est calme et paisible autour de moi... Sauf elle.
Je me déplace pour me rapprocher d'elle d'un pas hésitant. Je m'allonge à ses côtés, propageant mon aura protectrice caractéristique sur elle. Nous sommes liés maintenant, tes larmes sont les miennes.

"Quel genre de cauchemars ?"

Oui, je n'avais pas cru un seul mot de son histoire. Mais parfois ça fait du bien de juste discuter simplement, calmement. Si elle veut me parler de ce qu'elle a sur le cœur, elle le fera.

_________________
Étoile Flamboyante en grand car en petit c'est triste:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chatte Parfaite
avatar
Messages : 146
Date d'inscription : 25/08/2017
Infos fermées
MessageSujet: Re: "L'émotion surpasse la raison."   Mar 29 Aoû - 0:19

Etoile Flamboyante avait écouté sa lieutenante parler, expliquer -en partie- son comportement étrange. Le rouquin était attentif et bien conscient du mal-être de sa camarade de clan. Cela réchauffait le coeur de la belle chatte, qui remerciait le Clan de la Destinée de l'avoir envoyée dans la Brise plutôt qu'ailleurs. Parce qu'au moins, dans la Brise, il y avait le chat le plus gentil et le plus patient que Déchet de Feuille connaissait.

Sans lui, elle serait perdue. Si la lieutenante était parfaitement honnête avec elle-même, cela ferait longtemps qu'elle se serait confiée au beau matou. Pas au sujet de ses cauchemars, ou de ses souvenirs, mais à propos d'autre chose. Seulement, la femelle avait bien trop peur de faire quoi que ce soit. Déchet n'avait plus ressenti ce genre de sentiment depuis qu'elle avait connu Feuille Argentée.

Feuille Argentée… Ce nom raviva une douleur dans le coeur de la féline aux poils soyeux. Est-ce qu'il approuverait qu'elle ressente ce genre de sentiment à nouveau ? Ou bien serait-il totalement furieux, et aurait-elle bafoué sa mémoire en reconnaissant ce sentiment comme véritable ? La lieutenante n'arrivait plus à penser correctement. La tête commençait à lui tourner, et elle craignait avec horreur de manquer de s'évanouir.

Heureusement pour elle, son chef vint s'installer à ses côtés. Déchet ne cilla pas d'un poil de souris pendant son rapprochement. Sa présence avait quelque chose de rassurant, quelque chose d'apaisant. A croire qu'il suffisait d'être à son contact pour retrouver enfin la paix intérieur. Pour la première fois de la journée, la femelle se sentait bien. Elle se sentait enfin libérée de ses nuits interminables et tourmentées.

Mais cette impression, aussi douce était-elle, devait prendre fin. La guerrière devait parler, parler pour soulager son esprit torturé. Même si cela ferait mal au début, elle savait qu'au final, le fardeau sur ses épaules finirait par s'alléger, voire disparaître totalement. Si seulement cela pouvait être si simple, si seulement Etoile Flamboyante pouvait lire ses pensées. Elle n'aurait pas à tout raconter, d'autant plus qu'il venait de poser la question fatidique…

Oui, quel genre de cauchemars ? Déchet de Feuille n'était pas sûr de le savoir. Parfois, elle revoyait le bon vieux temps ; elle se revoyait aux côtés de son ancien mentor, la queue entrelacée. Quelques fois, la chatte revoyait Nuage de Corbeau en rentrant de la chasse, portant fièrement ses prises. Et très souvent, Déchet revoyait le champ de bataille. Les cris rageurs, les éclaboussures de sang, les corps. Les cadavres. Sa famille.

Non. La lieutenante ferma les yeux et serra les dents. Elle n'allait pas fuir une nouvelle fois. Cette fois-ci, elle affronterait ses démons les plus profonds. Parce que cette fois-ci, elle n'était pas toute seule. La guerrière pouvait compter sur son chef pour l'aider à passer outre. De toute façon, il ne la laisserait probablement pas partir comme si de rien n'était.

Déchet déglutit. Ses yeux couleur jade rencontrèrent à nouveau ceux ambrés du rouquin. La belle chatte avait l'impression de se noyer à chaque fois qu'elle plongeait dans son regard. C'était si réconfortant, si rassurant. Tout comme autrefois, lorsqu'elle voyait les yeux gris de son premier amour.

« Etoile Flamboyante… Ces cauchemars, ce sont… des souvenirs. Chaque nuit, ou presque, je revois des fragments de mon passé. Certains moments sont joyeux, beaucoup d'autres le sont moins. Je repense surtout à cette fameuse bataille contre des chats errants, il y a des lunes de cela. J'ai tellement perdu ce jour-là... » Sa voix se faisait de plus en plus faible, jusqu'à plus n'être qu'un simple murmure.

Après une courte pause, la lieutenante parla à nouveau, réprimant un sanglot.

« Oh Etoile Flamboyante, pourquoi a-t-il fallu que je perde autant ce jour-là ? Depuis, j'ai l'impression d'être une incapable, qui n'a pas réussi à protéger ses êtres chers… Je suis minable. » Termina-t-elle dans un souffle quasi inaudible.

La femelle baissa les yeux, les oreilles touffues firent de même. Elle voulait aussi lui raconter à propos de ce sentiment confus qu'elle ressentait lorsque son chef se trouvait dans les parages, mais aucun son ne voulait sortir de gorge. Son moral était au plus bas…

_________________

Petite Ombre - Nuage d'Ombre - Ombre de Feuille - Etoile Ombrageuse

Ombre de Feuille conseille en #00FF55
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grand Modeste
avatar
Messages : 30
Date d'inscription : 18/08/2017
Infos fermées
MessageSujet: Re: "L'émotion surpasse la raison."   Mer 30 Aoû - 10:38

Etoile Flamboyante ou gardien de la protection
Ombre de Feuille bouge peu et ses expressions ont toujours été dures à déchiffrer mais je sens totalement le tourment qui l'accable aujourd'hui.

Ma présence la détend un peu... Mais pas assez. Ses démons sont plus forts. Je déteste ne pas pouvoir réconforter quelqu'un, ne pas pouvoir l'aider. Surtout quand c'est un chat que j'aime.

Que ce soit Ombre de Feuille ou ma sœur, je ne peux les laisser tomber.

J'accroche son regard le plus longtemps possible pour l'empêcher de plonger. Je suis là pour toi.

"Etoile Flamboyante… Ces cauchemars, ce sont… des souvenirs. Chaque nuit, ou presque, je revois des fragments de mon passé. Certains moments sont joyeux, beaucoup d'autres le sont moins. Je repense surtout à cette fameuse bataille contre des chats errants, il y a des lunes de cela. J'ai tellement perdu ce jour-là... "

La voix de ma lieutenante esr de plus en plus faible, comme si elle plongeais petit à petit vers le trou noir, l'abysse sans fond. Et je ne peux l'accepter ! Je suis là pour l'empêcher de sombrer.

Après une petite pause accompagnée d'un sanglot étouffé, Ombre de Feuille reprend :

" Oh Etoile Flamboyante, pourquoi a-t-il fallu que je perde autant ce jour-là ? Depuis, j'ai l'impression d'être une incapable, qui n'a pas réussi à protéger ses êtres chers… Je suis minable. "

Je sais de quoi elle parle. Je ne vais pas me le cacher non, c'est évident. Elle parle de son mentor, Feuille Argenté et de son frère, Nuage d'Ombre. Je baisse les yeux,elle est à peine plus jeune que moi, et alors que nous étions tout les deux apprentis, cette bataille nous a coûté cher. Très cher. Encore plus à elle.

Je ne peux pas les ressuciter et je n'ai pas la prétention de vouloir les remplacer, mais j'avais le devoir de la soutenir.

Mon regard posé sur la silhouette gracieuse de ma lieutenante, j'avais un peu honte de ce que je ressentais pour elle. Je ne veux pas la faire souffrir.

Elle se recroqueville, ferme les yeux et couche ses oreilles, comme les chatons quand un danger plane sur eux...

Mon coeur se soulève, je ne supporte pas de voir cette femelle si forte souffrir autant. Et, sans réfléchir je pose mon museau sur son cou - en signe de... Enfin je sais pas trop quoi... Réconfort ? - afin de l'aider à relever la tête.

"Ombre de Feuille, je comprends ta douleur. Mais ces morts ne sont pas ta faute, tu dois vivre et te battre pour eux. Ils t'observent depuis le Clan des Étoiles et veulent te voir devenir la guerrière forte et valeureuse que je connais."

Je reprends mon souffle, bien décidé à ne plus la voir pleurer.

"Tu es une lieutenante parfaite et, sans toi, je ne sais pas ce que je ferais. Et je suis là pour toi."

Ces derniers mots ne sont pas une declaration d'amour mais je lui montre juste que si elle veut s'appuyer sur moi, je suis là.

_________________
Étoile Flamboyante en grand car en petit c'est triste:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chatte Parfaite
avatar
Messages : 146
Date d'inscription : 25/08/2017
Infos fermées
MessageSujet: Re: "L'émotion surpasse la raison."   Lun 4 Sep - 14:01

Ombre de Feuille se sentait mal. Elle venait de déballer toutes ses angoisses, toutes ses craintes, et elle ne se sentait aucunement mieux. Le fardeau sur ses épaules ne s'est pas allégé, non. Mais d'un autre côté, la belle chatte ne se sentait pas plus mal, c'était un bon point. C'était sorti oui, et maintenant ? La guerrière ne ressentait rien en ce moment, pas même la présence de son chef. Il n'y avait que du vide. Son esprit était plus calme, ses yeux étaient vitreux. Elle ne pleurait plus.

Soudainement, la lieutenante sentit quelque chose d'humide au niveau de son coup. C'était le museau d'Etoile Flamboyante. Il se mit alors à parler, à la réconforter. Ses paroles mettaient du baume au coeur de la femelle, qui pour la première fois se sentit soulagée de l'ombre incessante de son frère et de son ancien compagnon qui planait au-dessus d'elle, jour et nuit. Alors ce n'était pas la faute de l'apprentie à l'époque, si Feuille Argenté est mort ? Oui après tout, son mentor l'avait poussé hors du combat. C'était de sa faute, et il avait voulait cela. Seulement, Feuille s'était toujours persuadée du contraire pour ne pas salir la mémoire du guerrier gris.

Le problème venait sûrement de là. Ombre de Feuille avait pris sur elle la responsabilité de la mort de son ami. Si elle n'avait pas été à cet endroit précis dans la bataille, rien de tout cela ne serait arrivé. Feuille Argentée serait toujours à ses côtés. Mais c'était le destin, la volonté du Clan de la Destiné. Aucun chat ne pouvait aller contre leur appel, aussi têtu et vaillant était-il. La lieutenante refusait de se faire une raison à ce sujet. Mais petit à petit, les mots doux du rouquin atteignaient son coeur blessé. La belle chatte avait redressé la tête pour fixer son ami.

Puis le matou continua de parler. Il lui assurait ô combien elle était une bonne lieutenante et une guerrière forte et valeureuse. La noire se devait d'être forte et valeureuse, pour son clan, pour soutenir son chef. Elle n'avait pas le loisir de laisser ses émotions l'emporter sur sa raison de vivre, à savoir défendre ses camarades jusqu'au bout. Et ce n'était pas en fuyant ses semblables qu'elle allait pouvoir accomplir sa mission. Ombre de Feuille avait déjà échoué dans le passé, elle ne commettrait plus cette erreur.

Son regard quitta les yeux ambrés du matou pour balayer la lande. Le vent s'était raffermi et surtout, il s'était rafraîchi. La mauvaise saison arrivait à grands pas. Ce n'était pas le moment de faire des états d'âme. Il y avait plus important à faire, comme chasser ou patrouiller sur les frontières. Finalement, cette conversation intime aura eu le mérite d'apaiser la guerrière. Et tout ça grâce à Etoile Flamboyante. Si le rouquin était là pour elle, la chatte se devait d'être là pour lui, pour l'assister. A eux deux, ils assuraient la sécurité de leur clan.

La lieutenante se remit lentement sur patte. Elle avait pris la décision d'arrêter de s'apitoyer sur son sort. On ne pouvait pas chasser le passé, et encore moins le changer. Mais il fallait vivre avec. Chaque chat, à un moment ou un autre, perd quelqu'un qui lui est cher. Et pourtant, la vie continue. Les chatons naissent, les apprentis deviennent guerriers, les anciens se reposent dans leur tanière. Les feuilles poussent, les bourgeons fleurissent, les arbres se dévêtissent, la neige tombe. Malgré toutes les épreuves encaissées, il fallait continuer de vivre. Pour construire le futur.

Ombre de Feuille s'adressa au rouquin, la voix emplie de reconnaissance :

« Merci Etoile Flamboyante, tu m'as ouvert les yeux. Il ne sert à rien de se morfondre sur ce qui est arrivé. Je me sens mieux à présent. Nous devrions rentrer au camp, tu ne crois pas ? »

Sur ces mots, la lieutenante s'extirpa de son abri et se retourna vers son ami, bien décidée à reprendre le cours normal de sa vie.

H-RP:
 

_________________

Petite Ombre - Nuage d'Ombre - Ombre de Feuille - Etoile Ombrageuse

Ombre de Feuille conseille en #00FF55
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Infos fermées
MessageSujet: Re: "L'émotion surpasse la raison."   

Revenir en haut Aller en bas
 
"L'émotion surpasse la raison."
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Débat: Et si Marx avait raison?
» l'âge de raison
» Critique de la raison pure [essai]
» La seule amitié qui vaille est celle qui naît sans raison.
» 222 t-shirts et du stop-motion

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LGDC Renaissance :: Role Play Game :: Clan de la Brise :: Territoires :: Roc de la Vigie-
Sauter vers: