AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 "Quand la Mort sonne à la porte de ta maison."

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chatte Parfaite
avatar
Messages : 146
Date d'inscription : 25/08/2017
Infos fermées
MessageSujet: "Quand la Mort sonne à la porte de ta maison."   Ven 25 Aoû - 16:51

Ombre de Feuille soupira. Quand elle avait accepté de remplacer le mentor de Nuage du Pinson parce que le guerrier était malade, la belle ne pensait pas que sa tâche serait aussi ardue. Le novice était hyperactif, il courait partout sans faire gaffe à son environnement. La lieutenante le rabroua à l'ordre, lui rappelant qu'ils étaient là pour chasser, pas pour faire mumuse. Si l'apprenti baissa les oreilles en signe de déception, il suffisait qu'un simple papillon entre dans sa vision pour lui rendre toute sa gaieté et son énergie. Nul doute que le sermon était déjà oublié.

« Je ne me souvenais pas que les apprentis étaient aussi épuisants... »

La chatte regardait l'enfant disparaître derrière un buisson rabougri. Pour une fois, le vent ne soufflait pas trop fort sur la lande. Ombre de Feuille préférait cela ; ses poils n'allaient pas être malmenés aujourd'hui.

En levant la truffe, la noire au pelage soyeux détecta un fumet de lapin plutôt récent. En suivant sa trace, elle tomba sur Nuage du Pinson, qui lui aussi semblait attentif pour la première fois depuis le début de la chasse. La sombre lieutenante décida de laisser son élève temporaire faire ses preuves, et l'observerait à distance. Le jeune mâle suivit la trace de la proie, silencieusement. Si le lapin n'était pas encore en vue, l'odeur était de plus en plus forte.

Et tout d'un coup, un éclair de fourrure brune se mit à détaler non loin des deux chats. La pauvre bête devait sûrement se terrer dans son terrier. Il aurait mieux fait de rester à l'intérieur plutôt que de tenter de fuir, songea la guerrière. Mais elle n'allait pas se plaindre ; une proie supplémentaire pour le clan ne pouvait être que bénéfique.

Nuage de Pinson c'était tout de suite élancé à sa poursuite, bien décidé à ne pas le laisser filer. L'apprenti de la Brise foulait le sol à une vitesse remarquable, si bien que ses pattes ne semblaient plus toucher sol. Ombre de Feuille se mit à galoper pour le rattraper, tout en conservant une certaine distance. Elle ne voulait pas déranger la performance du jeune chat. Pourtant, un vrombissement lointain lui fit relever la tête de la course-poursuite.

Les chats s'approchaient dangereusement du chemin du Tonnerre, probablement l'endroit le plus dangereux de leur territoire. La lieutenante ne s'était pas rendue compte à quel point ils étaient proche de la bande de pierre grise. Elle cria alors pour rappeler l'apprenti, mais celui-ci n'avait pas l'air d'avoir entendu, trop absorber par sa future prise. Il était à deux doigts de l'attraper, quand il vit l'obstacle devant lui, à plusieurs longueurs de queues de souris.

Nuage du Pinson était confiant ; il accéléra un coup pour attraper la bête. Derrière, Ombre de Feuille constata avec horreur que le jeune chat s'apprêtait à traverser, alors que le ronronnement caractéristique d'un monstre amplifiait chaque seconde. L'inconscient allait risquer sa vie, tout cela pour une stupide proie ! La guerrière redoubla l'allure, le sang battant aux tempes. Elle courait comme si ça vie en dépendait. Pourtant ce n'était pas elle qui était en danger immédiat, mais celui qu'elle était censée surveiller et protéger !

Sa grosse fourrure la ralentissait et ses pattes la faisaient souffrir. Un vicieux caillou tranchant lui tailla même un coussinet, mais la guerrière ne ralentit pas. Serrant les dents pour ignorer la douleur, la chatte à la robe noire arriva au chemin du Tonnerre, au moment même où Nuage du Pinson acheva sa proie. Il se retourna pour exhiber fièrement sa prise, quand la réalité le frappa de plein fouet. Un monstre s'approchait à toute allure, sûrement pour lui voler son délicieux lapin. Mais le novice était totalement tétanisé par la peur, et ne pouvait que regarder l'énorme chose qui allait le terrasser d'une seconde à l'autre.

Soudainement, le petit chat sentit de puissants crocs s'enfoncer dans son cou et il fut projeté avec force plus loin. Nuage de Pinson roula sur le bas-côté, et vit sa mentor du jour échapper au monstre d'à peine un poil de souris. Ombre de Feuille se précipitait vers l'apprenti, qui lui avait les yeux rivés sur la carcasse aplatie du lapin. Là où il se tenait un instant auparavant.

Tout de suite, la lieutenante devina que son protégé était en état de choc. Elle s'approcha dans le but de déceler une quelconque blessure. Heureusement, il n'y avait rien à déplorer, si ce n'est que le pauvre tremblait comme une feuille en fixant la bande de pierre où il a failli perdre la vie. Dans une attitude maternelle, Ombre de Feuille le força gentiment à s'éloigner du chemin du Tonnerre, puis se mit à le lécher pour le réconforter en murmurant des paroles douces. Quelques minutes plus tard, le jeune mâle trouva la force de la regarder dans les yeux, et la femelle put apercevoir toute la peur qui baignait dedans.

Si la chatte était soulagée de le voir reprendre ses esprits, sa joie fut de courte durée. Le novice avait manqué de mourir par sa négligence, et même si ce n'était pas le problème le plus important, le Clan de la Brise avait tout de même perdu une proie à son actif. Sans oublier la douleur fulgurante à sa patte avant droite, encore plus meurtrie par le sol dur du chemin du Tonnerre. Mais pour en rajouter encore une couche, Ombre de Feuille constata qu'ils avaient du s'enfoncer un peu dans ce territoire inconnu pour échapper à la vision d'effroi de Nuage du Pinson. Et ce territoire n'était autre que celui du Silence.

Un frisson parcouru l'échine de la plus vieille. Ils devaient partir d'ici, et vite. Mais à peine Ombre de Feuille osa faire demi-tour qu'elle entendit des bruits de pas. Nuage du Pinson, trop secoué encore, était incapable de traverser à nouveau la terrible ligne de pierre. Et de toute façon, ils avaient déjà du être repérés. La guerrière de la Brise se plaça devant son camarade, prête à le défendre si jamais la rencontre devait mal tourner. Son pelage commençait à s'hérisser, mais elle tenta de se calmer. Il ne fallait pas que les chats du Silence pensent que ces intrus étaient là pour leur nuire. Après tout, ils s'étaient retrouvés de ce côté de la frontière par erreur, par accident. Oui, par accident.

La belle chatte espérait que ces chats croient son histoire. Après tout, ils n'étaient pas connus pour être particulièrement compréhensifs ou compatissants. Si un combat éclatait, Ombre de Feuille ne donnait pas cher de leur peau.

_________________

Petite Ombre - Nuage d'Ombre - Ombre de Feuille - Etoile Ombrageuse

Ombre de Feuille conseille en #00FF55
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fonda Machiavélique
avatar
Messages : 269
Date d'inscription : 13/08/2017
Age : 16

Feuille de personnage
Personnage:
Infos fermées
MessageSujet: Re: "Quand la Mort sonne à la porte de ta maison."   Lun 28 Aoû - 14:04







Quand la mort sonne à la porte de ta maison.~
Ft. Nell et Esprit.


(c) Nyyx | Never Utopia

Une nouvelle fois le soleil entamait sa course à travers le ciel. Il n’était pas tôt, car l’astre était déjà haut dans le ciel. Quelques nuages venaient perturber sa course, mais ils ne mettaient que très peu de temps avant de continuer leur chemin. On pouvait entendre les oiseaux gazouiller, et le grondement incessant du Chemin du Tonnerre. C’était rare que les guerriers du Clan du Silence puissent aussi bien entendre les monstres. Cela voulait donc dire qu’il fallait évier de s’en approcher, car le Chemin était dangereux. Cela faisait un bruit incessant, et même dérangeant. La plupart des félins avaient été réveillés par celui-ci, et étaient de mauvaise humeur. Esprit du Loup n’aimait pas cette tension qui planait dans l’air lorsque tout le monde étaient grognons. Lui qui était la plupart du temps joyeux trouvait ça triste que ses camarades ne profitent pas de cette belle journée pour aller chasser ou patrouiller. A la place de ça, les guerriers divaguaient, la tête basse, les yeux endormis, tels des chats morts vivants dans le camp. Et Déchet était vraiment peiné pour eux, mais il comprenait qu’à cause des monstres, ils avaient tous passé une mauvaise nuit.
Le lieutenant sauta sur le promontoire de pierre situé non loin de la Tanière de son chef, Etoile La déesse du forumée. Ils se saluèrent et il échangea quelques mots avec lui, puis fit appel à ses camarades de Clan. Il commença à composer les patrouilles. Cette fois-ci, il avait décidé de participer à la première, et avait choisi deux guerriers qui lui paraissaient en forme pour aller faire les marquages quotidiens aux frontières. Il voulait permettre à ses compagnons de se reposer un peu avant d’accomplir leurs tâches.  Esprit du Loup avait donc fait en sorte que les plus fatigués participent aux patrouilles les plus tard de la journée. Il avait lu dans les yeux de certains de ses amis des remerciements pour son geste. Déchet trouvait ça tout à fait normal. Et puis, lui s’était bien reposé, il n’avait pas à traîner dans le camp sans rien faire. Il devait faire usage de son énergie pour son Clan.
Déchet sauta du promontoire, et fit signe à Fumée des Ombres et Rugissement du Fauve de le suivre, ce qu’ils firent. C’étaient deux jeunes guerriers qu’il appréciait beaucoup. Tout trois s’entendaient plutôt bien. Le guerrier aimait bien les prendre en patrouille avec lui, car tout deux étaient agréables. Hormis Fumée des Ombres qui avait parfois tendance à s’emporter facilement. Quand à Rugissement du Fauve, c’était un chat plutôt calme et posé. Ils formaient un bon trio. Les trois guerriers s’enfoncèrent dans la pinède, puis dans les marécages. Il faisait bon, une légère brise soufflait. Le pelage d’Esprit du Loup s’agitait doucement. Les trois chats discutèrent le long du trajet, de chasse, de lézards et de crapauds. Plus ils avançaient, et plus Déchet sentait l’odeur pestilentielle du Chemin du Tonnerre, et le bruit incessants des monstres courant à toute vitesse sur la bande noire.
Soudain, le lieutenant du Clan du Silence entendit des cris, puis vit au loin les buissons s’agiter. Les trois chats échangèrent un regard interrogateur, et s’avancèrent vers l’endroit en question. Fumée des Ombres avait déjà le poil en bataille et les griffes sorties. Tandis que Rugissement du Fauve était sur la défensive mais ne le montrait pas. Esprit du Loup vit bien qu’il essayait de se contenir, de ne pas être aussi impulsif que son camarade. D’un signe de queue, Déchet indiqua à ses deux compagnons de le suivre et de ne pas faire de bruit. Le lieutenant huma l’air, et malgré la répugnante odeur du Chemin du Tonnerre, il reconnut celle du Clan de la Brise. Sur le moment, il eut peur qu’il se soit passé quelque chose de grave. Au cri qu’il avait entendu, il s’était passé quelque chose. Sa gorge se noua. Qu’allait-il trouver en franchissant ces buissons.
Ils avançaient, doucement, mais Fumée s’impatienta, et fonça tête baissée en feulant. Esprit du Loup cracha et se mit à le suivre. Rugissement eut un certain temps de réaction et se mit également à la poursuite de leur camarade. Lorsqu’ils débouchèrent sur une petite clairière qui se trouvait non loin du Chemin du Tonnerre, ils y trouvèrent une guerrière et probablement un apprenti. Non, pas une guerrière. Déchet reconnu sans mal Ordure  de Feuille, la lieutenante de la Brise. En revanche, l’apprenti, il ne le reconnaissait pas. Que faisait-il donc ici ? Mais quand il vit l’expression de l’apprenti, il comprit. Le petit avait probablement traversé le Chemin, et avait failli se faire manger par un monstre. Classique. Les apprentis ne font en général que guère attention à la bande noir qui sépare les terres du Clan du Silence aux autres. Du moins, il n’y avait que le Clan de la Source qui était tranquille et qui n’avait pas à s’inquiéter de ça. Fumée des Ombres s’approchait dangereusement des deux autres.
« -Que faites vous ici bande de mangeurs de lapins ? Vous seriez vous égarés ? » cracha t-il d’un air mauvais.
Eprit du Loup grogna, et se mit en travers d’eux. D’un sombre regard, il fit comprendre au guerrier qu’il fallait qu’il se calme. Puis celui-ci se recula en feulant. D’un signe de tête, le lieutenant du Silence indiqua à Rugissement du Fauve qu’ils continuent sans lui, ce que celui-ci fit sans contester. Une fois tranquille, il se retourna vers les deux chats ennemis, et s’assit. Son regard se porta sur l’apprenti qui était encore visiblement effrayé de ce qu’il venait de lui arriver.
« -Comment vas-tu petit ? Tu ne t’es pas fait mal ? » demanda t-il d’un ton plutôt doux. Puis il se tourna vers la lieutenante. « -Salutations Ordure  de Feuille. Que s’est-il donc passé ? J’ai entendu un cri, j’imagine qu’il provenait de cet apprenti. Es-tu blessée ? » dit-il d’un ton plutôt amical.

_________________
Esprit du Loup:
 


Dernière édition par Esprit du Loup le Ven 1 Sep - 10:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chatte Parfaite
avatar
Messages : 146
Date d'inscription : 25/08/2017
Infos fermées
MessageSujet: Re: "Quand la Mort sonne à la porte de ta maison."   Mar 29 Aoû - 21:33

Nuage du Pinson se remettait lentement du choc. Trop lentement. Les deux chats de la Brise n'auraient jamais le temps d'esquiver la patrouille adverse. Ombre de Feuille se campa devant son protégé. Il était hors de question de s'en prendre à lui. Elle en était responsable, et avait bien failli le perdre il y a quelques minutes de cela. La noire se battrait comme une lionne pour le défendre, au péril de sa vie s'il le fallait. S'il lui arrivait quoique ce soit, la lieutenante ne se le pardonnerait jamais. Déjà qu'elle se sentait horriblement coupable de l'avoir laissé traverser le chemin du Tonnerre.

Un matou émergea des maigres fourrés. Il semblait particulièrement hostile envers les intrus, il n'y avait qu'à voir sa manière de s'adresser aux étrangers. Ombre tenta de garder son calme sans tenir compte de l'insulte proférée., mais malgré elle son pelage commença à s'hérisser. Nul doute que le guerrier se fichait éperdument de la réponse de la femelle. Tout ce qu'il voulait, c'était défendre son territoire contre les envahisseurs, qui n'en étaient même pas. La guerrière voulut sortir une parole cinglante, mais elle n'en eut pas le temps.

En effet, un autre chat arriva, et se plaça immédiatement entre les deux félins pour limiter les tensions. La belle chatte reconnut sans peine Esprit du Loup, lieutenant du Clan du Silence. A cette vue, son homologue s'apaisa ; il s'agissait d'un vieil ami. Lui écouterait ce que la guerrière avait à dire, pas l'autre, qui justement recula en feulant. Il rejoignit un troisième félin, avant de retourner dans leurs marécages. D'un geste de tête, Esprit du Loup les avait « chassés ».

Ombre de Feuille dut reconnaître qu'elle eut de la chance de tomber sur lui. C'était un vieil ami, qui saurait l'écouter avant de la taillader. Les amitiés inter-clans n'étaient pas très bien vues, mais cela n'empêchait pas à la chatte au pelage soyeux d'avoir quelques connaissances et de rester fidèle au Clan de la Brise. Au contraire, si jamais Ombre croise une connaissance sur le champ de bataille, elle sait que celle-ci défendra autant ses convictions qu'elle, peu importe la relation amicale partagée.

Le lieutenant s'adressa poliment aux félins. Il s'enquit en premier lieu de l'état de Nuage de Pinson, encore tremblant, mais indemne. Puis il salua amicalement son amie, tout en demandant ce qu'il s'était passé. Le poil de la féline redevint rapidement plat. Ombre de Feuille aurait pu émettre un ronronnement pour saluer et remercier le lieutenant de sa présence, mais devant l'apprenti, cela ne semblait pas très professionnel. La noire se contenta alors d'un modeste hochement de tête, avant de déclarer :

« Salutations Esprit du Loup. Rassures-toi, nous ne venons pas pour voler du gibier ou vous espionner. Nuage du Pinson a simplement manqué d'attention lorsqu'il coursait un lapin. J'ai du le rattraper sur le chemin du Tonnerre, heureusement nous n'avons rien. »

Ce n'était pas très vrai. Ombre de Feuille était blessée à la patte, et le novice avait l'air assez traumatisé. Il avait peut-être même besoin d'un remède. Malheureusement, la lieutenante ne connaissait rien aux herbes, et ne savait même pas où en trouver. De plus, son coussinet était à vif. Ils ne pourraient jamais faire le retour au campement dans cet état. Sans compter sur les monstres qui rôdaient encore, leurs vrombissement se succédaient rapidement.

En réfléchissant bien, Ombre de Feuille ne voyait qu'une seule solution. Seulement, cela devait lui coûtait de son honneur. Mais pour le bien de l'apprenti, la chatte ferait n'importe quoi. Elle se posta à côté du novice pour le rassurer. Inspirant un bon coup, elle reprit la parole.

« Esprit du Loup… Je ne pense pas que Nuage du Pinson est capable de traverser à nouveau le chemin du Tonnerre. Tu accepterais… de nous emmener auprès de ton guérisseur ? Je crois qu'il n'est vraiment pas bien. »

Effectivement, le pauvre chaton avait les yeux écarquillés. Ombre de Feuille leva un instant les yeux au ciel, peu sûre d'elle. Comment un apprenti aussi vivace que Nuage du Pinson pouvait-il être à ce point mortifié ? Certes, il avait manqué de peu de se faire gober par le monstre, mais la lieutenante avait vu d'autres chats dans une situation similaire. Et ils s'étaient tous remis de leur frayeur assez rapidement.

La chatte noire priait silencieusement pour que le petit aille réellement bien, et surtout pour que Esprit du Loup accepte de les mener vers le guérisseur du Silence...

H-RP:
 

_________________

Petite Ombre - Nuage d'Ombre - Ombre de Feuille - Etoile Ombrageuse

Ombre de Feuille conseille en #00FF55
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fonda Machiavélique
avatar
Messages : 269
Date d'inscription : 13/08/2017
Age : 16

Feuille de personnage
Personnage:
Infos fermées
MessageSujet: Re: "Quand la Mort sonne à la porte de ta maison."   Dim 17 Sep - 15:07







Quand la mort sonne à la porte de ta maison.~
Ft. Nell et Esprit.


(c) Nyyx | Never Utopia

Esprit du Loup observait l'apprenti en attendant une réponse d'Ombre de Feuille. Tout son petit corps tremblait, ses yeux trahissaient sa peur. Son pelage était ébouriffé et droit debout. Le vent qui soufflait l'agitait et celui-ci ondulait. Le lieutenant du Silence éprouva de la peine pour le jeune apprenti. Ca n'était jamais facile de traverser le Chemin du Tonnerre. Après ça, il lui faudrait sûrement plusieurs lunes pour vouloir enfin le retraverser. Enfin, il n'y avait pas forcément de raisons pour que le Clan de la Brise ait à traverser ce chemin qui avait causé bien des malheurs. Beaucoup de chats, notamment avant l'arrivée des nouveaux clans, avaient perdus la vie. Certains anciens avaient contés leurs histoires, que les chatons aimaient tant. Esprit du Loup, né au sein du Clan n'en avait jamais entendu parler, ou que très vaguement. Les conteurs étaient probablement tous décédés au jour d'aujourd'hui.
"Salutations Esprit du Loup. Rassures-toi, nous ne venons pas pour voler du gibier ou vous espionner. Nuage du Pinson a simplement manqué d'attention lorsqu'il coursait un lapin. J'ai du le rattraper sur le chemin du Tonnerre, heureusement nous n'avons rien."
Lupus ne crut pas ce qu'elle lui raconta. L'apprenti était terrorisé, et il avait remarqué qu'elle tenait sa patte anormalement. Elle devait être blessée, mais ne voulait pas l'assumer devant lui. Il esquissa très rapidement un sourire à cette pensée, qu'il s'empressa d'effacer. Il devait rester sérieux dans ce genre de situation. Et puis, il se doutait bien que les deux n'étaient pas la pour voler du gibier. Du moins, c'est ce qu'il espérait vraiment. Il n'avait pas envie de se battre contre sa vieille amie.
"Esprit du Loup… Je ne pense pas que Nuage du Pinson est capable de traverser à nouveau le chemin du Tonnerre. Tu accepterais… de nous emmener auprès de ton guérisseur ? Je crois qu'il n'est vraiment pas bien."
Nuage du Pinson.. Quel nom intéressant.. Esprit du Loup secoua la tête. Ca n'était pas le moment de s'égarer dans ses pensées. Puis il réfléchit. Que pourrait donc faire un guérisseur pour ce genre de situation ? Des choses dont Lupus ne connaissait pas vraiment l'existence. Il était sceptique, mais il avait vraiment mal au cœur pour l'apprenti. Il lui fallait de l'aide, et quelque chose pour l'apaiser afin qu'ils retraversent ensuite le Chemin du Tonnerre.
"- Bien sûr, le petit à besoin de quelque chose pour l'apaiser. Comme ça, vous pourrait traverser à nouveau quand il ira mieux. Venez, suivez moi, je vais vous mener au camp." dit-il d'un ton posé.  D'un signe de queue, il invita les deux félins de la Brise à le suivre.
HRP:
 

_________________
Esprit du Loup:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chatte Parfaite
avatar
Messages : 146
Date d'inscription : 25/08/2017
Infos fermées
MessageSujet: Re: "Quand la Mort sonne à la porte de ta maison."   Lun 18 Sep - 21:49

Finalement, Esprit du Loup accepta de guider le duo de la Brise jusqu'à son campement. Le matou semblait réellement inquiet pour Nuage du Pinson, d'un autre côté, il avait parfois de petits sourires malicieux. A croire que ce n'était là qu'un événement banal, une rencontre de tous les jours. Ce genre d'attitude déplaisait légèrement à la femelle, qui remettait en cause son manque « d'implication ». En même temps, Ombre de Feuille ne pouvait pas le blâmer. Ce n'était pas lui qui avait failli perdre l'apprenti il y a quelques instants à peine, forcément le choc émotionnel n'avait pas le même degré. Et puis il semblait vraiment préoccupé par la condition du plus jeune, preuve qu'il faisait tout de même attention à ce petit.

Ombre de Feuille secoua doucement la tête. A quoi pensait-elle ? Toute aide était la bienvenue, surtout venant d'un camarade. Elle devait s'estimer heureuse ; Esprit du Loup la connaissait déjà et était quelqu'un de compréhensif. Il savait que la lieutenante n'avait aucune mauvaise intention. Les souvenirs d'anciennes assemblées refaisaient surface, et pendant un bref instant la nostalgie la submergea. Elle repensait à trois chats qu'elle avait rencontrés lors d'une de ses réunions sous la lune. Parmi eux, il y avait eu Esprit du Loup. Le quatuor avait eu des atomes crochus, et le courant était bien passé dès la première fois.

Et puis, il ne fallait pas oublier Etoile Damnée, chef du Clan du Silence. Il avait été l'un d'eux, l'un de ses premiers et chers amis venant d'un clan différent de celui de la lieutenante. Cela faisait un petit moment qu'Ombre de Feuille ne l'avait pas revu. La chatte noire espérait que cela se passerait aussi bien qu'avec son Esprit du Loup. Après tout, il n'y avait pas de raison pour que le chef refuse de les aider, n'est-ce pas ? Une boule commençait à se former dans l'estomac de la guerrière touffue.

Mais elle ne laisserait paraître son mal-être pour rien au monde, pas en territoire ennemi en tout cas. La douleur à sa patte s'était sensiblement atténuée grâce à l'immobilité de la sombre femelle. Mais dès qu'elle se remit debout, sa blessure la lança à nouveau, au point qu'une grimace vint déformer son visage. Ombre de Feuille regagna son impassibilité en un éclair, mais elle doutait que cela passa inaperçu. Si le lieutenant du Silence remarqua la gêne de son homologue, il n'en dit cependant rien du tout.

Une fois sur pieds, la guerrière posa le bout de sa queue sur la tête de celui dont elle était responsable aujourd'hui, lui intiment gentiment de se mettre en marche et suivre le matou, qui se dirigeait déjà plus profondément dans ses terres. Le sol boueux et marécageux différait drastiquement des landes sèches et dures de la colline. Pour les membres du Clan de le Brise, c'était une véritable torture. L'environnement inhospitalier avait au moins le mérite de tirer le novice de sa transe, puisque celui-ci n'arrêtait pas de pester à chacun de ses pas.

Ce regain de vie rassura sa mentor provisoire, bien que le gamin gardait les oreilles basses et les pattes traînantes. Au moins, cela distrayait un peu ses pensées. Ce n'était pas le cas de tout le monde. Si elle était bien contente et soulagée de voir Nuage du Pinson aller mieux, sa tête était ailleurs. Le Clan de la Brise allait s'inquiéter du retard des deux chats. Qu'est-ce que diraient Etoile Flamboyante, et surtout la mère du petit quand ils découvriraient la vérité ? Mieux ne valait pas y penser pour le moment.

Mais il y avait autre chose dans son esprit qui l'empêchait de se concentrer réellement sur les mouvements du lieutenant. La douleur à sa patte était insupportable, et essayer de garder le rythme du guerrier était pratiquement impossible. Si bien que la femelle dut pousser un miaulement rauque pour l'avertir.

« Esprit du Loup, pourrais-tu ralentir s'il te plaît ? … Je me suis blessée à la patte, et je n'arrive pas à te suivre correctement sur ce sol humide. »

Chaque mot coûtait à la noire. Chaque mot prononcé faisait honte à la fière chatte, ses oreilles la brûlaient. Mais elle n'avait pas le choix, pour son propre bien.


HRP:
 

_________________

Petite Ombre - Nuage d'Ombre - Ombre de Feuille - Etoile Ombrageuse

Ombre de Feuille conseille en #00FF55
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fonda Machiavélique
avatar
Messages : 269
Date d'inscription : 13/08/2017
Age : 16

Feuille de personnage
Personnage:
Infos fermées
MessageSujet: Re: "Quand la Mort sonne à la porte de ta maison."   Mer 20 Sep - 19:50







Quand la mort sonne à la porte de ta maison.~
Ft. Nell et Esprit.


(c) Nyyx | Never Utopia

Esprit du Loup avançait assez vite, mais il ne s'en rendait pas vraiment compte. Le territoire lui était tellement familier qu'il marchait s'en vraiment prêter attention à là où il allait et à qu'elle vitesse. Banalité du quotidien. C'était presque comme si il avait oublié qu'il devait guider deux félins blessés. Mais la demande d'Ombre de Feuille le ramena à la réalité. Il se retourna, et lui fit un sourire d'excuses gêné. Il jeta un coup d'oeil à l'apprenti qui semblait être un peu mieux. Du moins, quelque chose le divertissait, c'était plutôt bon signe. Quiétude des Roseaux n'aurait probablement pas grand chose sur lui, en revanche, il devrait soigner Ombre de Feuille. Sa patte n'avait vraiment pas l'air d'aller mieux. Et puis, il avait bien ressentit que les mots qu'elle avait prononcé avaient touché sa fierté. Le lieutenant comprenait, ça n'était jamais facile d'avouer ses faiblesses, notamment avec un grade aussi haut, mais quand besoin d'aide il y a, mieux vaut que sa fierté prenne un coup que de rejoindre le Clan de la Destinée.
Ils avaient bientôt atteint le camp du Silence, lorsque des feulements attirèrent l'attention d'Esprit du Loup. Il se retourna, et aperçu Fumée des Ombres qui accourait vers lui en feulant, les crocs à découverts, et probablement avec les griffes sortit. Son regard était noir, presque indescriptible. Le lieutenant eut le réflexe de se mettre devant les deux chats du Clan de la Brise avant que le guerrier arrive à leur hauteur. Une fois arrêté, celui-ci se trouvait à une demi-queue de renard de Lupus. Son pelage était hirsute, et il haletait. Esprit du Loup décocha un regard sévère au félin, mais il ne s'en préoccupa pas.
"-Que fais-tu Esprit du Loup ? Pourquoi les amènes-tu à notre camp ? Voudrais-tu leur dévoiler tout nos secrets aussi ?" cracha-t-il d'un ton venimeux.
Le lieutenant du Silence se grandit, et bomba le torse. Il garda un air humble, et lâcha d'un ton inquiétant :
"-Fumée des Ombres, je crois que tu n'es pas le mieux placé pour parler de ça." lui dit-il presque d'un air narquois. Un secret à ne pas dévoiler, probablement. "Passe ton chemin, et va t'occuper des frontières avec Rugissement du Fauve, cela vaudra mieux pour toi." cracha-t-il d'un ton sévère.
Le guerrier fit demi-tour en feulant, et en jurant quelques mots qu'Esprit du Loup préféra ne pas connaître. Le camp n'était plus très loin. Il s'arrêta, et se retourna vers les deux félins. Son regard plongea dans celui d'Ombre de Feuille.
"-Tu as vraiment mal n'est-ce pas ? Voulez-vous que je demande à Etoile Damnée que vous passiez la nuit ici ? Je pense que ça serait préférable. Le petit est traumatisé, et tu as l'air vraiment blessé. Il y a peu de malades en ce moment, et donc de la place dans la tanière de Quiétude des Roseaux." miaula t-il amicalement.
Il attendit une réponse de la lieutenante de la Brise avant d'aller discuter avec son chef.

_________________
Esprit du Loup:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chatte Parfaite
avatar
Messages : 146
Date d'inscription : 25/08/2017
Infos fermées
MessageSujet: Re: "Quand la Mort sonne à la porte de ta maison."   Dim 12 Nov - 20:29

La gêne se lisait facilement dans les yeux émeraudes de la lieutenante. Sa requête l'humiliait comme jamais. Mais dans un temps comme celui-ci, il valait mieux ravaler sa fierté plutôt que de ralentir le groupe ou d'aggraver sa blessure. Esprit du Loup semblait comprendre son désarroi, aussi ralentit-il la cadence. Les deux chats de la Brise pouvaient souffler un peu, encore chamboulés par ce qu'il venait de se passer il n'y avait à peine quelques minutes.

Finalement, le trio atteignit presque le camp du Clan du Silence. Mais avant même de pouvoir y pénétrer, un matou s'avança vers de manière menaçante. Ombre de Feuille reconnut avec désespoir un des deux patrouilleurs qui avaient accompagné son homologue, avant qu'ils ne tombent sur les deux intrus. Son hostilité paraissait plus présente que tout à l'heure, ce que la femelle à la robe noire comprenait ; amener des étrangers au camp était une décision difficile à expliquer.

Celui qui se nommait Fumée des Ombres n'hésitait pas à bien faire comprendre sa colère en feulant sur les pauvres membres de la Brise. Mais Esprit du Loup ne perdit pas son calme pour autant. Il le congédia froidement en l'envoyant promener du côté des frontières. Evidemment, cet ordre ne plaisait pas vraiment à l'autre guerrier, qui quitta le groupe en crachant et en grognant des mots dont il valait mieux ne pas savoir leur signification.

Après son départ, le lieutenant du Silence se retourna vers son homologue. Il demanda tout d'abord si cette dernière avait vraiment mal. C'est vrai que sa patte l'élançait toujours, mais à force d'être en marche la belle femelle avait fini par plus ou moins s'y habituer. Après tout il ne s'agissait là que d'une coupure de son coussinet droit, elle s'en remettrait. Ensuite, le mâle fit une proposition des plus surprenantes : Il demandait à Ombre de Feuille si cela les intéressait de passer la nuit au camp, avec l'accord d'Etoile Damnée bien entendu.

La proposition prit la guerrière au dépourvu. Pour appuyer ses dires, le lieutenant avança des arguments pertinents. Nuage du Pinson ne semblait pas tranquille dans cet environnement inhospitalier pour un chat du Clan de la Brise. De plus, selon Esprit du Loup, il n'y avait que peu de malade en ce moment. Non vraiment, c'était plutôt tentant, bien que c'était quelque chose d'assez humiliant encore une fois.

La féline noire se mit à réfléchir longtemps. Ils avaient vraiment besoin d'aide, et il était trop tard pour faire demi-tour. Et puis, cela faisait une bonne expérience à vivre pour le novice qui l'accompagnait. Mais d'un autre côté, c'était comme tomber de Charybde en Scylla ; Echapper au danger du Chemin du Tonnerre pour arriver dans un clan ennemi. Comment allaient-ils se faire accueillir ? Et est-ce que le chef accepterait de les héberger temporairement ? Il y avait vraiment beaucoup de risques à prendre, sans compter le fait qu'avec cet incident, le Clan de la Brise passerait pour des faiblards.

Mais au diable tous ces problèmes ! De toute façon, c'était à Ombre de Feuille de prendre la décision finale, et puisque c'était elle qui les avait mis dans le pétrin, elle en assumerait absolument toutes les conséquences. Elle allait donc accepter la proposition, partagée entre le soulagement et l'appréhension.

« On ne voudrait pas abuser de votre hospitalité, Esprit du Loup. Si ton chef refuse de nous accueillir, nous nous plierons à sa volonté. Dans le cas contraire, nous serions ravis d'avoir un espace où se reposer, n'est-ce pas Nuage du Pinson ? »

L'apprenti se contenta d'hocher la tête silencieusement, sans croiser une seule fois le regard du matou. Nul doute que le pauvre devait être intimidé. Heureusement, Feuille connaissait le lieutenant ; il n'était pas du genre à effrayer les novices adverses, surtout en temps de paix. La chatte noire ne s'inquiétait donc pas de ce côté-là. De toute façon, elle resterait très près du jeune chat, et si un membre du Silence s'avisait de l'embêter, elle n'hésiterait pas à feuler pour le défendre.

Ombre de Feuille était prête à affronter les regards et les paroles hostiles. La détermination se lisait facilement dans les yeux émeraudes de la lieutenante, qui étaient plongés dans ceux de son ami.

HRP:
 

_________________

Petite Ombre - Nuage d'Ombre - Ombre de Feuille - Etoile Ombrageuse

Ombre de Feuille conseille en #00FF55
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Infos fermées
MessageSujet: Re: "Quand la Mort sonne à la porte de ta maison."   

Revenir en haut Aller en bas
 
"Quand la Mort sonne à la porte de ta maison."
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Flashback] Quand la mort frappe à votre porte... [Clos]
» quand la mort frappe à la porte, le, croque, mort chante ♪♫ (morticia)
» Si...frappe à ta porte ? (jeu)
» Quand la mort nous appelle doit-on la suivre ? [Pv : Chouchou]
» Akuma C. Inunoshi, la mort toque à ta porte

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LGDC Renaissance :: Role Play Game :: Terres Libres-
Sauter vers: